A la une

Dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) le bâtiment Locagère situé rue Victor Faugier, a fait l’objet depuis 2021, de plusieurs phases de travaux. Il a été inauguré vendredi 29 mars.

Bâtiment emblématique de la Vallée de Gère, situé face au nouveau Musée de l’industrie textile, le bâtiment abritait avant sa réhabilitation deux entités : le Centre social Vallée de Gère (en partie) et le Théâtre Saint-Martin. Il accueillait également, jusqu’en septembre 2019, la bibliothèque Vallée de Gère.
Celle-ci a déménagé de l’autre côté de la rue Victor-Faugier, dans le bâtiment du musée de l’Industrie textile (ex-usine Proplan, réhabilitée).

Il s’agissait également, comme cela avait été le cas pour le Musée de l’Industrie textile, de sauvegarder l’image industrielle du bâtiment, tant en matière de gabarit qu’à travers ses particularité architecturales.

Un bâtiment rénové

La restructuration et la réhabilitation de l’ensemble de ce bâtiment construit au XIXe siècle, avait pour objectif premier d’affirmer la fonction d’édifice public et de pôle culturel et associatif majeur dans le quartier. 
Un chantier long de 29 mois a permis de rénover et d’aménager les surfaces intérieures et extérieures du bâtiment, tout en réalisant une mise en conformité de la structure. 
Ce projet a été mené dans la concertation : de nombreuses rencontres et réunions de concertation ont été menées avec l’équipe du Théâtre Saint-Martin, les salariés du centre social Vallée de Gère et les habitants.
Des clauses d’insertion ont été demandées sur cette opération. Les engagements insertion ont tous été honorés par les entreprises concernées (6 lots). Ainsi, 2458 heures de travail ont été valorisées pour 11 personnes dont 9 étaient issues de quartiers prioritaires.

  • Le bâtiment accueille, depuis le 18 mars, le personnel et les usagers du centre socioculturel La Fabrique – Vallée de Gère.
  • Ultérieurement, le théâtre François Ponsard prendra possession du premier niveau pour des résidences d’artistes et proposer un lieu de répétitions et de stockage.
  • Les archives municipales emménageront également dans le bâtiment avec une partie conservation et accueil du public.

Financement

Coût total : 9,2 millions d’euros TTC (dont 7.3 millions d’euros TTC de travaux, 960 000 euros TTC de Maitrise d’œuvre, 940 000 euros TTC : révision pris, assurances diverses, prestations intellectuelles, interventions prestataires, mini lots…)

Avec le soutien de :

  • la Région Auvergne-Rhône-Alpes – 2 027 722 €
  • Département de l’Isère – 934 635 €
  • l’Etat – 475 800,50 €
  • la CAF de l’Isère – 350 000 €

Comments are closed.

Close Search Window
Aller au contenu principal