LUTTE CONTRE L'AMBROISIE

L’ambroisie est une plante fortement allergisante par son pollen. Particulièrement présente en Rhône-Alpes, une lutte s’est mise en place depuis plusieurs années afin de limiter son expansion.

Des arrêtés préfectoraux ont été pris afin d’endiguer la propagation de cette plante. Ainsi, il est de l’obligation du propriétaire d’un terrain d’éviter sa progression, tout comme la collectivité se doit d’agir sur l’espace public.

UN RÉSEAU DE RÉFÉRENTS AMBROISIE

Pour vous accompagner et suivre les actions mises en place pour cette lutte, chaque commune de l’agglomération viennoise a développé un réseau de référents. Ces référents aidés de l’expertise de ViennAgglo pourront vous conseiller sur les solutions les plus adaptées à votre situation (terrain en construction, jardin en cours d’aménagement, terrain délaissé …).

Ils sont également amenés à surveiller le développement de la plante sur le territoire communal et à prendre en charge les signalements arrivés en mairie.

>> Référent Ambroisie à Vienne
Service Hygiène, Sante et Environnement
Tél. : 04 74 78 30 90
Mail : hygiene@mairie-vienne.fr

UNE PLATEFORME INTERACTIVE POUR SIGNALER L’AMBROISIE

Destinés à enregistrer et suivre les signalements de l’ambroisie, une plateforme web interactive, une application mobile, une adresse mail et un numéro de téléphone ont été mis en place par la Région et l’ARS Rhône-Alpes :


Chaque signalement sera transmis à la commune concernée qui s’attachera à vérifier le signalement (confusion fréquente avec l’armoise annuelle) et à coordonner les actions de lutte nécessaires.

QUE FAIRE EN CAS DE PRÉSENCE D’AMBROISIE ?

  • Sur sa propriété : l’arracher
  • Hors de sa propriété et sur un terrain public, s’il y a seulement quelques plants : l’arracher
  • Hors de sa propriété, s’il y a en a beaucoup : signaler la zone infestée grâce à Signalement-ambroisie


Plus d’infos sur l’ambroisie :

LUTTE CONTRE LE PLOMB

Le Préfet a pris, le 11 Juillet 2001, un arrêté classant l’ensemble du département de l’Isère comme zone à risque d’exposition au plomb. Il a pour but de repérer et de supprimer le plomb contenu dans les peintures ou revêtements, utilisés jusqu’en 1948 pour leurs qualités hydrofuges (il ne concerne pas les canalisations contenant du plomb). 

Diagnostic Plomb

Lors d’une enquête à domicile, un diagnostic plomb dans les peintures peut être initié par le Service Communal Hygiène Santé et Environnement si nécessaire.

Parmi ces mesures, l’obligation d’effectuer un constat de risque d’exposition au plomb (CREP) en cas de vente de logements construits avant le 1er janvier 1949 a été généralisée à tout le territoire français. Et depuis août 2008, cette obligation a été étendue aux nouvelles mises en location d’un logement et pour les parties communes des immeubles d’habitation.

Si le CREP met en évidence la présence de revêtements dégradés contenant du plomb, le propriétaire doit en informer les occupants et procéder aux travaux appropriés pour supprimer le risque d’exposition au plomb. La non-réalisation desdits travaux par un propriétaire bailleur, avant la mise en location du logement, constitue un manquement aux obligations particulières de sécurité et de prudence susceptible d’engager sa responsabilité pénale.

Par ailleurs, le CREP est élargi au repérage d’éventuels facteurs de dégradation du bâti, afin de traiter les situations potentielles d’habitat insalubre, et de cibler les immeubles où le risque d’exposition au plomb est élevé.

L’auteur du CREP doit repérer les facteurs suivants :

  • au moins un local parmi les locaux, objet du constat, présente au moins 50% d’éléments de construction dégradés avec présence de plomb 
  • l’ensemble des locaux, objet du constat, présente au moins 20% d’éléments de construction dégradés avec présence de plomb 
  • les locaux, objets du constat, présentent au moins un plancher ou plafond menaçant de s’effondrer ou en tout ou partie effondré 
  • les locaux, objets du constat, présentent des traces importantes de coulures ou de ruissellement ou d’écoulements d’eau sur plusieurs unités de diagnostic d’une même pièce 
  • les locaux, objets du constat, présentent plusieurs unités de diagnostic d’une même pièce recouverts de moisissures ou de nombreuses tâches d’humidité


Lorsque l’un des facteurs est identifié, l’auteur doit transmettre immédiatement une copie du CREP au représentant de l’Etat dans le département.

Lorsqu’un risque d’exposition au plomb est identifié (50% dans un local ou 20% dans l’ensemble des locaux), les Services de l’Agence Régionale de Santé interviennent pour s’assurer de la réalisation des travaux nécessaires.

En revanche, le traitement des risques d’effondrement et des divers problèmes d’humidité relèvent de la compétence du Service Hygiène Santé et Environnement, en application du Code de la construction (articles L 511-1 à L 511-6 relatifs aux bâtiments menaçant ruine) et du Règlement Sanitaire Départemental.

LUTTE CONTRE L'AMIANTE

Le service veille à l’application des textes réglementaires, et joue un rôle de conseil en la matière auprès des usagers.

Constat : l’amiante a été intégré dans la composition de nombreux matériaux utilisés notamment pour la construction. En raison de son caractère cancérigène, son urage a été restreint prograssivement pour aboutir à une interdiction totale en 1997.

Le décret 2011-629 du code de la santé publique renforce la protection de la population qui réside ou travaille dans tout immeuble bâti avant le 1er juillet 1997 susceptible de contenir des matériaux et produits amiantés.

Pour ce type de bâtiments, différents repérages sont obligatoires salon les cas : vente, mise en location, mise à disposition, avant travaux, démolition.

LE MOUSTIQUE TIGRE

Plus petit qu’une pièce de un centime , avec de fines pattes, strié noir et blanc ? ne vous fiez pas aux apparences, le moustique-tigre est redoutable. Il peut transporter le virus du zika, de la dengue et du chikungunya.

En plus il pique le jour. sans tomber dans la paranïa car la France métropolitaine est relativement épargnée, il est prudent de se protéger.

Utilisez des lotions anti moustiques, privilégiez manches longues et pantalons et surtout, couvrez, videz, jetez régulièrement les récipients qui contiennent de l’eau stagnante (coupelles, vases et arrosoirs abandonnés dans les jardins ou sur les balcons) qui sont des lieux de pontes préférés du moustique tigre.

LE FRELON ASIATIQUE

Depuis son introduction en France en 2004, la population de frelons asiatiques poursuit progressivement son installation dans le pays. Ce phénomène est source de difficultés, en particulier au niveau de l’apiculture.
Merci de contacter le service si vous voyez ce frelon, que ce soit sur l’espace public ou sur une propriété privée.

CONTACTS

Service Communal Hygiène, Santé et Environnement
Mairie de Vienne
Place de l’Hôtel de Ville
38209 Vienne Cedex
Tél. : 04 74 78 30 90
Fax : 04 74 53 20 12
Mail : hygiene@mairie-vienne.fr

Close Search Window