-A A +A

Jazz à Vienne : deluxe

Mardi, 11 Juillet, 2017 - 20:30

Les six amis moustachus (sauf une) du groupe aixois, Kaya, Kilo, Pépé, Pietre, Soubri et Liliboy, marquaient leur retour au début de l’année dernière avec un deuxième album, Stachelight. Voici aujourd’hui Deluxe à nouveau sur cette scène dont ils sont des stakhanovistes (plus de 200 concerts au compteur !), pour ce joyeux Stache Tour qui a démarré en octobre 2016.

Un répertoire rénové, des costumes scintillants taillés à la mesure de leur imaginaire déjanté et des chorégraphies contagieuses : le spectacle s’annonce coloré. La fameuse bacchante élevée en emblème par ces protégés de Chinese Man (le groupe marseillais et le label) dès leur premier opus (The Deluxe Family Show, 2014) sera au centre des lumières créées pour le groupe. Avec leur condensé groovy d’énergies électro, jazz et hip hop, la bondissante chanteuse Liliboy et ses boys nous donnent rendez-vous cet été pour transpirer de plaisir sous la glorieuse et scander avec eux : « si ça vous a plu, revenez moustachus ! »

Liliboy (vcl), Pépé (brass/p/back-vcl), Pietre (g/p/back-vcl), Soubri (perc), Kaya (b), Kilo (dms/Scratch/Beatmaking)

 

SCOTT BRADLEE'S POSTMODERN JUKEBOX

Dirigé par le pianiste et arrangeur Scott Bradlee, le Postmodern Jukebox (PMJ) est un brillant collectif en perpétuelle évolution (il ne compte pas moins de 70 musiciens en alternance !) qui a amassé depuis 2009 quelques 500 millions de vues et plus de 2 millions d’abonnés sur Youtube. PMJ caracole également en tête des classements iTunes comme du Billboard et il a donné des centaines de concerts à travers le monde. C’est en reprenant les plus grands tubes du Top 40 et en les recréant, en les façonnant comme s’ils surgissaient des premières heures de la musique populaire (et notamment du jazz) que le groupe a forgé sa réputation.

Postmodern Jukebox a ainsi généré des millions de vues en relookant aussi bien Aerosmith (Dream On) que le We Can’t Stop de Miley Cyrus façon doo- wop, en réarrangeant l’hymne Creep de Radiohead en une ballade lumineuse, en parvenant même à donner un charme et un swing surannés à la scie du Hot 100 All About That Bass popularisée en 2014 par Meghan Trainor. Créateur et cerveau du collectif, Scott Bradlee a su créer en moins de huit ans un véritable mouvement populaire autour de PMJ. C’est lui qui choisit les titres du répertoire et les réarrange, lui qui programme chaque apparition du groupe et en réunit le casting pour chaque tournée.